Nos experts vous tiennent informé des dernières évolutions des marchés.

Nouvelles sanctions contre la Russie : quel impact sur l’économie ?

Par Jérôme van der Bruggen - Head of Investments
Quel est l'impact des nouvelles sanctions contre la Russie, telles qu'un boycott pétrolier, sur l'économie européenne ? Jérôme van der Bruggen, Head of Investments, fait le point dans cette vidéo.

La guerre en Ukraine continue de dominer les marchés financiers. Est-ce que quelque chose a changé dans votre analyse récemment ?

Alors que nous pensions auparavant qu'une solution pourrait être trouvée avant les vacances d'été, cela semble maintenant plutôt improbable. Le conflit local à l'origine s'est transformé en un conflit entre la Russie et l'Occident, dont les enjeux sont devenus les sphères d'influence des deux puissances. La conséquence de cette évolution de la nature du conflit militaire vers un contexte géopolitique plus large est que nous devons compter avec une guerre de longue durée.

L'Union européenne va bientôt introduire une sixième série de sanctions contre la Russie. Un boycott du pétrole est-il à l'ordre du jour ?

Oui, c’est ce qui va arriver. L'Allemagne, un pays qui jusqu'à récemment résistait à un embargo, a réussi à trouver plus rapidement que prévu d'autres fournisseurs pour une partie importante de ses importations russes et acceptera un boycott. La Hongrie est encore plus dépendante et pourrait invoquer son veto, mais un accord est probable. L'évaluation de l'évolution du prix du pétrole reste difficile. La recherche de sources d'approvisionnement alternatives peut provoquer une pénurie et pousser les prix à la hausse.

Y aura-t-il également un boycott du gaz ?

Plus la guerre dure, plus la pression est forte et plus les chances que cela se produise sont grandes. En tout état de cause, il était déjà prévu de couper les 2/3 des importations actuelles de gaz en provenance de Russie d'ici à la fin de 2022.

Il reste à voir si une élimination accélérée est réaliste, notamment pour des raisons logistiques. Pour l'instant, nous ne pensons pas qu'une mesure concernant le gaz sera prise dans les prochaines semaines, mais on ne peut pas l'exclure.
Le scénario où la Russie elle-même coupe l'approvisionnement (comme elle l'a fait pour la Bulgarie et la Pologne) semble moins probable, mais pas impossible.

Quelles sont les conséquences économiques ? L'économie européenne peut-elle faire face ?

Plus la guerre dure et plus les sanctions sont prises, plus l'incertitude et les risques économiques augmentent. Pour l'instant, nous pensons toujours que l'économie européenne ne connaîtra pas de chute importante, étant donné la situation financière relativement solide des familles et la vigueur du marché du travail. Néanmoins, nous pourrions voir un taux de croissance négatif au deuxième trimestre.

On ne sait toujours pas comment l'économie fera face à un conflit prolongé, surtout si les banques centrales visent simultanément une politique monétaire moins accommodante.

Enfin, quelque chose a-t-il changé dans votre stratégie d'investissement ?

Tous ces facteurs nous ont amenés à réduire la pondération des actions dans le portefeuille au cours des derniers mois. Nous avons opéré principalement en réduisant la pondération des actions européennes, tout en conservant les actions américaines.

Que faire maintenant ? Après les chutes de ces derniers mois, les valorisations boursières tiennent déjà compte de l'impact négatif des facteurs décrits ci-dessus sur les prévisions de bénéfices et nous pensons qu'une certaine stabilité pourrait revenir. Il existe également des facteurs positifs résultant de l'accélération du passage aux énergies renouvelables : cela offre de grandes opportunités pour certaines entreprises (pensez à Air Liquide par exemple, pour qui le chiffre d'affaires va s'accélérer dans les prochaines années en raison de la transition énergétique).

Et même si nous avons encore quelques semaines ou mois de marchés boursiers difficiles, les dividendes qui seront bientôt versés en Europe et les plans d'achat d'actions aux Etats-Unis nous aideront à voir au-delà de la volatilité.

La vision de notre expert vous intéresse ? Découvrez également notre vidéo précédente sur l'impact économique et géopolitique du conflit en Ukraine.
Restez informé
Abonnez-vous à notre blog
L'actualité financière vous intéresse ? Abonnez-vous à notre blog et recevez les nouveaux articles directement dans votre boîte e-mail.
Nous respectons votre vie privée et veillons à ce que vos données soient traitées en toute sécurité.
Partager l'article
Plus sur ce thème: