Nos experts vous tiennent informé des dernières évolutions des marchés.
Monthly-Market-News-mars-2022 – Tendances-sur-les-marchés-hero
Monthly Market News

Monthly Market News mars 2022 – Tendances sur les marchés

Par Alexandre Gauthy - Economist
En mars, les marchés actions ont récupéré une partie de leur baisse après un début d’année difficile.

Notre expert, Alexandre Gauthy, analyse les tendances sur les marchés en mars 2022.

Marchés d’actions : Fort rebond en deuxième partie de mois

Les actions américaines ont clôturé le mois de mars en hausse de 4.5 % en euros. Les actions européennes, qui avaient fortement chuté en début de mois, ont terminé le mois de mars à niveau globalement inchangé. Le rebond des marchés qui a eu lieu à partir de la moitié du mois peut être attribué à l’avancée dans les négociations entre la Russie et l’Ukraine et au refus des Européens d’inclure le secteur de l’énergie dans les sanctions à l’encontre de Moscou. Les pourparlers de cessez-le-feu ont connu des hauts et des bas, deux réunions en face à face en Turquie ayant suscité un optimisme initial qui s'est rapidement effrité. L'Ukraine a semblé être disposée à négocier sur la neutralité du pays et sa non-adhésion à l'OTAN, tout en rejetant systématiquement l'idée de concessions territoriales. Dans le même temps, la Russie semble avoir revu à la baisse ses objectifs de guerre et pourrait se préparer à concentrer ses efforts sur les zones séparatistes de la région de Donbass.

En mars, le secteur de l'énergie a surperformé parallèlement au pétrole, tandis que les sociétés actives dans l’extraction de matériaux ont été stimulées par la vigueur des métaux industriels. L’industrie automobile a été particulièrement porteuse dans le secteur de la consommation discrétionnaire. Les actions ont progressé en mars malgré le resserrement monétaire attendu de la Fed et les attentes d'une accélération du rythme de resserrement dans les mois à venir. L'inflation est restée une préoccupation majeure, le rapport de février de l’inflation américaine montrant une augmentation sur 12 mois de 7,9 % - le rythme le plus rapide depuis 1982. Alors que la perspective d'un resserrement rapide de la Fed suscite des craintes de récession (et que l'aplatissement rapide de la courbe des taux et les inversions de segments clés n'aident pas), le marché du travail s’est montré résilient, les emplois non agricoles de février ayant dépassé les attentes et le salaire horaire moyen étant resté stable en glissement mensuel.
Monthly-Market-News-mars-2022 – Tendances-sur-les-marchés-img1

Marchés obligataires : Hausse importante des rendements obligataires

En mars, le taux américain à 10 ans a grimpé de 1,82 % à 2,34 %, tandis que son équivalent allemand est passé de 0,16 % à 0,55 %. Cette progression des taux sans risque fait suite à l’évolution de l’inflation et du discours plus agressif des banquiers centraux. Les marchés ont revu de manière importante leurs attentes de politique monétaire pour les 12 prochains mois. Les marchés anticipent désormais un taux directeur américain de 2,8 % en mars 2023 et de 0,6 % en zone euro à cette même date. La performance des obligations d’Etat de la zone euro était négative sur le mois, de même que celle des obligations d’entreprises en euros. En revanche, les obligations d’Etat indexées à l’inflation ont connu un mois positif (+2%) en raison de la forte augmentation des attentes d’inflation des investisseurs.
Monthly-Market-News-mars-2022 – Tendances-sur-les-marchés-img2

Banques centrales : la Fed entame son cycle de hausse de taux

La Fed a annoncé la première hausse de taux (+0,25 %) tant attendue lors de sa réunion de mars, ce qui était conforme aux attentes. Cependant, le président Powell n'a pas donné de détails substantiels sur les plans de réduction du bilan de la Fed, bien qu'il ait déclaré que la réduction pourrait commencer dès la réunion de mai et que le procès-verbal de la réunion (qui sera publié le 6 avril) donnerait plus de détails sur leur discussion. Alors que les attentes pour un mouvement de 50 points de base s'étaient refroidies dans les semaines précédant la réunion de mars, le discours de la Fed après la réunion a montré qu'elle était très à l'aise avec un mouvement de 50 points de base en mai (Powell lui-même a suggéré que la Fed pourrait avoir besoin d'agir "rapidement"). Une trajectoire plus agressive vers le taux neutre à long terme serait largement conforme aux prévisions des membres de la Fed de mars, qui montrent une attente médiane de 175 points de base de resserrement supplémentaire pour la seule année 2022.
La BCE s’est également réunie en mars. L'inflation a dominé les discussions du Conseil des gouverneurs et a prévalu sur tout le reste, y compris la guerre, l'incertitude et les craintes pour la croissance. En mars, la BCE a annoncé qu'elle prévoyait d'arrêter ses achats nets d'obligations au troisième trimestre en réponse à la récente flambée de l’inflation. Les rendements des obligations d’Etat de la zone ont fortement augmenté après l’annonce de la BCE d’une réduction plus rapide des achats d'actifs.

Monthly-Market-News-mars-2022 – Tendances-sur-les-marchés-img3

Devises : l’euro s’apprécie en seconde partie de mois

L’euro a dans un premier temps baissé face au dollar, pour atteindre 1,08 dollars, avant de s’apprécié en raison du sentiment plus optimiste des investisseurs et de la décision de la BCE d’accélérer le rythme de réduction de ses achats. L’euro terminait le mois à 1,11 USD. Le yen japonais a dévissé au cours du mois dû à l’écartement important du différentiel de rendement entre le Japon d’une part, et des Etats-Unis et de la zone euro d’autre part. En effet, la politique japonaise de fixation du taux à 10 ans aux alentours de 0 % est négatif pour le yen dans un environnement où les taux longs des autres régions sont en forte progression. Enfin, le rouble russe s’est fortement apprécié au cours du mois, pour revenir à un niveau proche d’avant l’invasion. L’absence de sanctions significatives supplémentaires à l’encontre de la Russie ainsi que la demande des russes que les pays « ennemis » règlent leurs achats de pétrole et de gaz en roubles ont supporté la devise.
Monthly-Market-News-mars-2022 – Tendances-sur-les-marchés-img4

Matières premières : volatilité accrue

Le prix du pétrole a connu une évolution en montagnes russes en mars. Le cours du Brent a atteint un plus haut à près de 140 dollars le baril le 7 mars, puis a dégringolé en-dessous de 100 dollars mi-mars, avant de rebondi à 120 dollars. Le prix du pétrole a finalement rebaissé en fin de mois lorsque les Etats-Unis ont annoncé libérer leurs réserves stratégiques de pétrole. Sur le mois, les matières premières énergétiques étaient en hausse de 8,8 %, les métaux industriels de 7,6% et les biens agricoles de 6%. En début de mois, le prix de l’or a dépassé 2000 dollars l’once, avant de céder du terrain en seconde partie de mois. L’or est finalement resté globalement inchangé en mars.
Monthly-Market-News-mars-2022 – Tendances-sur-les-marchés-img5
Restez informé
Abonnez-vous à notre blog
Recevez nos nouveaux articles quand vous le désirez ! Découvrez tout sur l’investissement durable, l’économie, Wealth Management ou la vie des entreprises.
Nous respectons votre vie privée et veillons à ce que vos données soient traitées en toute sécurité.
Partager l'article
Plus sur ce thème:
Réglementé par l’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) et la Banque Nationale de Belgique | Tous droits réservés 2022, Degroof Petercam