Nos experts suivent de près les évolutions macro-économiques et les marchés financiers.
iStock-176981616
Monthly Market News

Monthly Market News août 2022 – Tendances sur les marchés

Par Alexandre Gauthy - Economist
En première partie du mois, les marchés d’actions ont poursuivi leur rebond entamé en juin. Par la suite, les actions ont été fragilisées par le discours des banquiers centraux, la dégradation des indicateurs de confiance et les problèmes énergétiques auxquels l’Europe est confrontée. L’euro a encore perdu du terrain face au dollar, tandis que les taux sont repartis à la hausse.

Notre expert, Alexandre Gauthy, analyse les tendances sur les marchés en août 2022.

Marchés d’actions : fin du rebond de l’été

Les actions ont baissé en août, les principaux indices se renforçant jusqu’au milieu du mois, atteignant un pic vers le 16 août, et puis la tendance du mois s’est inversée. Les valeurs de croissance ont été à la traîne par rapport aux valeurs dites « value » (bien que les deux aient baissé), et plusieurs grandes sociétés technologiques américaines ont enregistré de fortes baisses, telles que Tesla, Microsoft, Alphabet et Amazon (toutes en baisse de plus de 6 %).Au sein des valeurs technologiques, les semiconducteurs ont sous-performé. Certaines valeurs technologiques chinoises se sont redressées à la suite de l'annonce d'un accord d'audit entre les États-Unis et la Chine. La consommation cyclique a sous-performé et les développeurs immobiliers américains ont été à la traîne dans un contexte de hausse des rendements. Le secteur des matériaux a bénéficié des gains réalisés par les grandes sociétés d'engrais. L'énergie a été de loin le secteur le plus performant malgré la baisse des prix du pétrole.Si la hausse des actions en première partie du mois a été attribuée aux espoirs d'un pic d'inflation et d’une Fed moins agressive, le chemin de moindre résistance au cours de la seconde moitié du mois a été clairement à la baisse, les analystes citant des facteurs tels que les inquiétudes persistantes concernant la Chine, les révisions négatives des bénéfices, la prochaine accélération du resserrement quantitatif en septembre et la prudence concernant la crise énergétique émergente en Europe. En devise commune (euros), les actions de la zone euro (-5 % sur le mois) ont sous-performé les autres régions, dont les Etats-Unis (-2,5 %) et les marchés émergents (+1,8 %). La crise énergétique que traverse l’Europe a fragilisé les actions européennes durant le mois.
Marchés d’actionsAoût3 moisDepuis 31/1212 mois
MSCI EMU NR-5.0%-7.5%-17.2%-15.4%
MSCI EUROPE NR-4.9%-5.6%-11.8%-7.9%
MSCI USA NR-2.6%2.5%-6.6%1.6%
MSCI JAPAN NR-1.2%1.1%-7.1%-4.9%
MSCI EM. MARKETS NR1.8%-0.4-6.7%-8.2%
MSCI AC WORLD NR-2.3%0.5%-7.0%-1.3%
Performances en EUR au 31/07/2022 Source : Bloomberg

Marchés obligataires : les taux repartent à la hausse

Le cours des bons du Trésor américain a reculé en août. Le rendement des obligations à 2 ans a dépassé les 3 % au début du mois et a atteint 3,50 % en fin de mois, son niveau le plus élevé depuis 2007. L'écart entre le taux à 2 ans et celui à 10 ans est resté inversé, mais s'est resserré après avoir atteint son niveau le plus bas (-0,46 %) le 9 août. Le taux américain à 10 ans est passé de 2,57 % début août à 3,19 % fin août, alors que son pendant allemand a également fortement progressé en août, de 0,78 % à 1,54 %. Les écarts de rendement des obligations d’entreprises ont peu évolué. Ayant une duration plus faible, ces dernières ont donc surperformé les obligations d’Etat le mois dernier, bien que ces deux classes d’actifs aient terminé le mois en territoire négatif en raison de la hausse des rendements.
Taux gouvernementaux 10 ansActuelAoût3 moisDepuis 31/12
Belgique2.180.760.471.99
France2.150.770.521.96
Allemagne1.540.720.421.72
Italie3.890.870.772.72
Grèce4.111.150.532.77
Espagne2.740.820.512.17
Etats-Unis3.190.540.351.68
Japon0.230.04-0.020.16
Evolution jusqu'au 31/08/2022Source : Bloomberg

Banques centrales : vers une poursuite du resserrement monétaire en cours

L'évolution des attentes de la Fed a joué un rôle majeur sur les marchés financiers le mois dernier. A l'issue de la réunion de la Fed de juillet, les investisseurs s'attendaient à une augmentation de 50 points de base des taux directeurs en septembre et à une éventuelle baisse des taux dès mai 2023. Mais le discours de la Fed a rapidement contré ces attentes du marché, de nombreux membres de la Fed affirmant qu'il restait beaucoup de progrès à faire en matière d'inflation avant d'envisager un quelconque assouplissement de la politique monétaire. Le discours du président Powell à Jackson Hole, le 26 août est allé dans cette direction, ce dernier ayant affirmé que le rétablissement de la stabilité des prix nécessitera probablement le maintien d'une politique monétaire restrictive pendant un certain temps, ce qui pourrait engendrer des dommages économiques. Dans ce contexte, les attentes du taux directeur par les marchés ont été revues à la hausse, le marché anticipant désormais un plafond des taux courts à 3,75 – 4 % en décembre 2022 et s'y maintenant au moins jusqu'au second semestre 2023. Dans la zone euro, plusieurs membres de la Banque centrale européenne ont plaidé pour une hausse plus importante des taux en septembre (une hausse de 0,75 % serait sur la table).
Tarif Banque centraleActuelDernier mouvementDate
Fed funds2.25-2.5%+0.75%Juillet 2022
BCE taux de dépôt0.0%+0.50%Juillet 2022
Situation au 31/08/2022 Source : Bloomberg

Devises : l’euro perd encore du terrain face au dollar

La forte hausse des prix énergétiques en Europe et la crainte d’une récession dans la zone euro ont pesé sur l’euro durant le mois. De même, la révision par les investisseurs de la politique monétaire américaine a supporté le dollar. Par conséquent, le dollar s’est apprécié de 1,5 % par rapport à l’euro en août, atteignant ainsi un niveau plus vu depuis fin 2002. L’indice du dollar a enregistré sa troisième hausse mensuelle consécutive, et est désormais en hausse de plus de 13 % sur l'année. Du côté des autres devises, les mouvements étaient limités par rapport à l’euro. Notons néanmoins l’appréciation de certaines devises d’Amérique latine comme le réal brésilien et le peso mexicain, qui étaient tous deux en hausse de près de 4 % par rapport à l’euro sur le mois.
DevisesActuelAoût3 moisDepuis 31/12
USD1.0051.6%6.3%11.6%
GBP0.865-3.1%-1.6%-2.8%
JPY139.70-2.6%-1.2%-6.7%
CHF0.983-1.0%4.5%5.3%
Evolution par rapport à I'EUR jusqu'au 31/08/2022 Source : Bloomberg

Matières premières : La tendance à la baisse se poursuit

Le renchérissement du dollar et la hausse des taux longs ont pesé sur le prix de l'or, qui a terminé le mois en baisse de 3,1 % (mesuré en dollars). Le pétrole a perdu du terrain, le WTI (West Texas Intermediate) baissant de 9,2 % en août, sa troisième baisse mensuelle consécutive. Le prix du gaz européen a atteint un plus haut historique en août, avant de rebaisser en fin de mois à la suite des discussions au sein de l’Union européenne pour plafonner les prix du gaz en provenance de la Russie. Enfin, le prix des métaux industriels restait sous pression en raison de la baisse de l’activité de construction en Chine. Ainsi, le prix du cuivre perdait 1,8 % et l’aluminium 5,4 %.
Matières premièresActuelAoût3 moisDepuis 31/12
Matières premières (GSCI)665.93-3.9%-15.3%18.7%
Pétrole (Brent)96.49-12.3%-21.5%24.1%
Or1711.04-3.1%-6.6%-5.6%
Evolution ie EUR jusqu'au 31/08/2022 Source : Bloomberg
Partager l'article
Plus sur ce thème: